Facebook Twitter Vimeo
Ministère de l’Hydraulique
et de l’Assainissement

Accueil / Actualités / Actualités du ministère / Une délégation conduite par le Cabinet du...

Une délégation conduite par le Cabinet du...

Une délégation conduite par le Cabinet du Ministre de l’Hydraulique et de l’assainissement, Mansour Faye s’est rendue du 15 au 19 janvier 2018, dans les régions de Kolda, Tambacounda et Sédhiou pour constater de visu l’état d’avancement des ouvrages construits dans le cadre du projet PEPAM-UE. Le dit projet est aujourd’hui dans sa phase finale et a permis de réaliser des ouvrages hydrauliques et d’assainissement individuels et collectifs ainsi que la réalisation de plans de gestion des ressources en eau dans les sous unités de gestion et de planification.

Publié le 20 janvier 2018

La première étape de la mission est consacrée à la région de Tamba Counda qui a bénéficié de 15 nouveaux forages dans le cadre de ce projet. Ici, l’État du Sénégal, à travers le projet PEPAM-UE, a permis aux populations de Touba Darou Salam, Massembé et Tenkoly (dans la région de Tambacounda) d’avoir accès à l’eau potable et à des systèmes d’assainissement adéquats. Un forage d’une capacité de 100 m3/jour est construit à Darou Salam avec un château d’eau de 15m ainsi qu’un abreuvoir, 10 bornes-fontaines, une potence et une station pour charrette. Ces ouvrages polarisent 9 villages dont Touba Darou Salam et vont desservir plus de 3500 habitants.
Il en est de même à Massembé et Médina Pakane où, en dehors des forages et châteaux d’eau, des bornes-fontaines y sont construites ainsi que des potence et abreuvoir. Ces ouvrages vont desservir plus d’une dizaine de villages.
Pour le volet assainissement, des édicules publics modernes sont construits dans ces deux localités. Il s’agit de 4 édicules pour Touba Darou Salam, 3 pour Massembé et Médina Pakane. Le village de Tenkoly a quant à lui bénéficié d’une borne fontaine en attendant l’extension du réseau avec notamment les branchements domiciliaires.
A l’instar de la région de Tambacounda, le projet PEPAM-UE intervient aussi dans les régions de Kolda et Sédhiou. Ainsi, des forages multi-villages sont construits dans les localités les plus reculées du Fouladou et du Pakao. Il s’agit entre autres d’Adjaf-Sankagne, Niaouligtanou et Médina Pakao pour la région de Kolda ; Diacounda, Kandialon, Touba Mouride, Inor et Médina Taibatou pour la région de Sédhiou.
Chaque forage à une capacité de 100m3/jour avec un château d’eau de 15 mètres de hauteur, un abreuvoir pour le cheptel, une potence et des bornes fontaines. Pour le forage de Touba Mouride, sa capacité est de 150 m3/jour avec un château d’eau de 20 m sous radier. Chacun de ces forages polarise plusieurs villages et permettent à des milliers d’individus d’avoir accès à l’eau potable.
Au total, le Projet PEPAM-UE a construit 40 nouveaux forages et en a réhabilité 10 dans ces trois régions du Sud. Ces ouvrages sont répartis ainsi qu’il suit : 16 pour la région de Sédhiou, 19 pour Kolda et 15 pour Tambacounda. Pour la composante assainissement, 307 édicules publics sont construits ainsi que 13 500 latrines familiales. Ce qui permet donc aux populations de ces trois régions (148.000 nouveaux bénéficiaires) d’avoir un accès durable à un service moderne d’alimentation en eau et à un service d’assainissement amélioré (60.000 bénéficiaires).
Le PEPAM-UE est un projet du gouvernement du Sénégal financé par l’Union Européenne sous forme de don pour un montant de prés de 19 milliards de francs Cfa.
Grâce donc à ces ouvrages, un vent nouveau est en train de souffler dans ces localités longtemps confrontées à un problème d’accès à l’eau potable et à l’assainissement.