Ministère de l'Hydraulique et de l'Assainissement

Facebook Twitter Vimeo Abonnement newsletter

Accueil / Projets / Projets à venir / KMS3 : usine de traitement de Keur Momar Sarr

KMS3 : usine de traitement de Keur Momar Sarr

KMS3 sera implantée dans la région de Louga et aura une capacité finale de 200.000 m3/j. Elle devra couvrir, à l’horizon 2035, les besoins en eau potable des populations de la région de Dakar, des localités traversées par la conduite du Lac de Guiers.

PRESENTATION DU SYSTEME D’ALIMENTATION EN EAU POTABLE A PARTIR DU LAC DE GUIERS

Les usines de Ngnith et Keur Momar Sarr

Le Lac de Guiers est situé dans le haut Delta du fleuve Sénégal. De ce plan d’eau de 170 kilomètres carrés situé au Nord-Ouest du pays, provient la ressource brute traitée par les usines de Ngnith et de Keur Momar Sarr. Mis en service en 1971, Ngnith a une production de 45.000 m3/jour. Outre Ngnith, il y a l’usine de Keur Momar Sarr qui a une capacité de 135.000 m3/jour. Elle a été construite dans le cadre du Programme Eau à Long Terme (PELT, 2004-2008). Les deux unités assurent plus de 40 % de la production d’eau potable pour Dakar.

Processus de potabilisation

Pompée du lac, l’eau est traitée dans les différentes filières pour la rendre potable. Du mélangeur au filtre, en passant par le décanteur, le processus répond à de hautes normes techniques à Ngnith et à Keur Momar Sarr.

Transport

Deux conduites permettent le transport de l’eau : l’ALG 1 et l’ALG 2.

JUSTIFICATION, IMPACT SOCIAL ET MODE DE FINANCEMENT DE KMS 3

Justification

Dakar mobilise, à elle seule, 70% de la production d’eau potable du périmètre affermé. La croissance démographique, combinée aux activités économiques et aux nouveaux aménagements urbains et péri-urbains, justifie l’anticipation sur l’évolution de la demande. Les études réalisées lors du dernier recensement montrent que si rien n’est fait, le déficit de pointe de production, pour la région de Dakar notamment et les localités traversées par la conduite du Lac de Guiers, s’accroîtra pour atteindre 202.017 m3/j en 2025 et 390.888 m3/j en 2035en 2035.

Pour faire face à ces besoins, l’Etat du Sénégal, à travers la SONES, a élaboré un plan d’investissements. La troisième usine de Keur Momar Sarr fait partie des ouvrages structurants. KMS3 sera implantée dans la région de Louga et aura une capacité finale de 200.000 m3/j. Elle devra couvrir, à l’horizon 2035, les besoins en eau potable des populations de la région de Dakar, des localités traversées par la conduite du Lac de Guiers. KMS3 va accroître la production de Dakar de 200.000 m3/j dès 2020. Elle doit également contribuer à rendre l’eau disponible 24h/24 et, enfin, réduire les prélèvements des nappes souterraines.

Portée sociale

Outre sa vocation économique avec la disponibilité de la ressource dans le Nouveau Pôle urbain de Diamniadio, KMS3 a une portée sociale à travers la pose de 1150 kilomètres de conduites d’adduction et de distribution. Les couches vulnérables auront à leur disposition 85.000 branchements sociaux. La disponibilité de la ressource soulage les femmes de la pénibilité de la corvée d’eau. Dans ce périmètre Thiès, AIBD et Diamniadio, seront érigés 3 réservoirs de distribution pour un volume global 4400 m3.

Dans le cadre de sa Responsabilité Sociétale d’Entreprise, la SONES a commandité une Etude d’Impact environnemental et social et mis en œuvre un Plan d’Actions et de Réinstallation. Le souci est constant : préserver l’image d’une entreprise résolument tournée vers le développement durable.

Financement

La première convention porte sur le financement du projet d’approvisionnement en eau potable de la ville de Dakar (Keur Momar Sarr 3) pour un montant de 87,2 milliards de frs CFA. Ce projet, qui s’inscrit dans le Plan d’Actions Prioritaires (PAP) du Plan Sénégal émergent (PSE). Il sera conjointement financé par l’AFD, la BEI, la BID, la Banque Mondiale, la BAD et le Gouvernement du Sénégal à travers la SONES.

Les interventions des différents bailleurs de fonds se feront sous la forme de cofinancements pour un total de 262 milliards de FCFA, soit 400 millions d’Euros. En février, l’Etat du Sénégal a signé une convention de financement avec la Banque Islamique de Développement (BID) de l’ordre de 87,3 milliards CFA.

CONFIGURATION TECHNIQUE DE L’OUVRAGE

Pompage et traitement

Cet ouvrage comporte une usine de pompage et de traitement d’eau potable. Ici aussi, au processus de prise d’eau du Lac de Guiers, suit un circuit de potabilisation. Les études insistent sur la qualité de la ressource obtenue après traitement dans les différentes filières.

Transport

Le projet comporte la pose d’une troisième conduite de transport appelée ALG 3 après l’ALG 1 (pour l’usine de Ngnith) et l’ALG 2 (pour l’usine de Keur Momar Sarr). La première section de cette conduite de transport sera posée entre l’usine et Thiès. La seconde sera posée entre Thiès et Dakar. La distance totale est de 216 kilomètres.

Thiès

La conduite contournera les réservoirs de Thiès par le Sud. Dans la Capitale du Rail, seront construits 2 réservoirs de 10.000 m3 chacun. Récemment, le piquage sur l’ALG a permis de résorber le déficit en eau potable de Thiès et de régler le problème de la forte teneur en calcaire par l’effet de dilution. Avec KMS3, Thiès bénéficiera de 10.000 m3 supplémentaires, avec une eau de meilleure qualité.

Pôle Urbain de Diamniadio et AIBD

KMS3 épouse également les contours du Nouveau Schéma directeur conçu par la SONES pour prendre en compte les pôles de développement urbain de Dakar et de la Petite Côte. L’objectif principal de ce schéma directeur est de définir un programme de travaux prioritaires de renforcement du réseau d’adduction et de distribution dans les zones situées dans le triangle Dakar-Thiès-Mbour.

Au-delà de Diamniadio, la zone d’implantation de l’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD) sera alimentée.