Facebook Twitter Vimeo
Ministère de l’Hydraulique
et de l’Assainissement

Accueil / Actualités / Actualités du ministère / ASSAINISSEMENT : 1,3 MILLIARD DE FCFA POUR LE DRAINAGE DES EAUX PLUVIALES A (...)

ASSAINISSEMENT : 1,3 MILLIARD DE FCFA POUR LE DRAINAGE DES EAUX PLUVIALES A SEDHIOU

Si les délais sont respectés, les travaux de drainage des eaux pluviales à Sédhiou seront achevés avant le début de l’hivernage, selon le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mansour Faye. Financé dans le cadre du Bci (Budget consolidé d’investissement), ce projet s’ajoute à une batterie de mesures prises par l’État pour apporter des solutions aux problèmes d’accès à l’eau et d’assainissement de la capitale du Pakao.

Publié le 4 mai 2017

La place de l’indépendance de Sédhiou a renoué, cet après-midi du 27 avril, avec les foules en liesse. Ceci, malgré la forte chaleur qui règne en cette fin du mois d’avril dans la capitale du Pakao. Derrière leur maire, Abdoulaye Diop, les populations sont venues nombreuses magnifier l’action du gouvernement concernant le lancement des travaux de drainage des eaux pluviales de la commune. Car depuis longtemps, Sédhiou est confrontée non pas aux inondations, mais plutôt aux ravinements créés partout dans la ville par les eaux de ruissellement. Dès lors, les populations étaient confrontées à des accidents, à la destruction des infrastructures et de leur cadre de vie et surtout à la profanation des cimetières.
Pour le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Mansour Faye, qui a effectué, le 27 avril 2017, une visite à pas de charge dans cette région sud du pays, tous ces désagréments ne seront que de vieux souvenirs pour les populations. « D’un coût de 1,3 milliard de FCfa, ce projet va permettre la réalisation d’environ 5 km de canaux de drainage des eaux pluviales et ainsi contribuer à protéger les populations contre les inondations, faciliter la mobilité urbaine et sécuriser le cimetière des eaux de pluies », a-t-il déclaré.
Selon lui, ce projet est une composante du Programme décennal de lutte contre les inondations initié par le président Macky Sall dès 2012. Son objectif, a rappelé le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, est d’apporter des « solutions durables » aux problèmes d’inondation que rencontraient les populations du Sénégal, aussi bien celles de la capitale que des régions.
750 nouveaux branchements sociaux
En plus de ces travaux de drainage des eaux pluviales, l’Onas (Office national de l’assainissement du Sénégal) a déjà entamé des études d’actualisation du Plan directeur d’assainissement des eaux usées et des eaux pluviales de Sédhiou grâce à une subvention de la Banque arabe pour le développement économique de l’Afrique (Badea). Il en est de même de l’engagement pris par le gouvernement d’améliorer sensiblement les conditions d’accès à l’eau potable à Sédhiou dans les différents centres du périmètre affermé.
A ce titre, a indiqué Mansour Faye, Sédhiou bénéficie déjà de la mise en œuvre de cette politique à travers la réhabilitation d’un ancien forage avec une production supplémentaire de 4.400 m3/j, soit plus du double des 1.940 m3 que produisait l’unique forage de la ville. La ville va aussi connaître une extension de son réseau avec 5 km supplémentaires de la Sones qui vont s’ajouter aux 12 km réalisés ces deux dernières années. Sans compter les 750 nouveaux branchements sociaux qui seront alloués à la commune. « De 2012 à 2016, nous sommes passés de 40 à 49 forages, dont 16 en cours de finition, 24 en projection, dont 22 avec le Pudc et 2 avec l’Usaid. On passera alors de 40 à 89 forages », a indiqué le maire, saluant ainsi le travail réalisé par l’Office des forages ruraux (Ofor).
Pour Abdoulaye Diop, sa commune a longtemps été oubliée dans les politiques publiques. Toutefois, il a reconnu : « Le « Yonou Yokkuté » du président Macky Sall nous a ouvert, nous populations de Sédhiou, le chemin de l’espérance et de l’espoir ». Poursuivant, il a estimé que c’est un jour nouveau qui se lève à Sédhiou avec le nouveau régime. « L’histoire retiendra que Sédhiou s’est ressuscitée avec l’avènement du président Macky Sall. Nous savions que la réduction de la fracture sociale est le seul message qui retient son attention et cette visite s’inscrit dans cette logique, contrairement aux opposants avec leurs déclarations fracassantes, qui étaient pourtant bien aux commandes depuis des années », a souligné le maire devant une population acquise à sa cause.
Maguette NDONG avec le ministère de l’hydraulique et de l’assainissement